Le papier résisterait-il aux pressions de la nouvelle technologie ?

Si le papier est depuis longtemps un élément indispensable dans le développement culturel, il est actuellement classé dans le rang « pollueur », avec le développement exponentiel des nouvelles technologies et de la technique de l’information. Toutefois, c’est encore un élément essentiel de la vie moderne. De plus, le domaine de l’imprimerie ne cesse de se développer afin de pérenniser l’image du papier à celle de la communication digitale.

Le papier, une ressource naturelle recyclable

Même si certaines personnes considèrent que le papier est un fléau environnemental, il faut savoir que rien n’est plus naturel que celui-ci. En effet, le papier est un produit qui est fait à partir du bois, autrement dit à base d’une ressource naturelle renouvelable. C’est pour cela qu’il est resté un des produits spécifiques qui soient restés durables. Le bois peut être planté et replanté à volonté mais aussi récolté. De plus, il faut savoir que le jeune arbre continue d’absorber le gaz carbonique après sa transformation. C’est l’une des propriétés particulières et essentielles de l’arbre qui touchent directement notre vie quotidienne du fait qu’il permet de faciliter la respiration.

Concernant la transformation, les industries spécialisées en papeterie ont pour obligation d’exploiter seulement les arbres qui proviennent d’une ressource forestière durable. En effet, certaines certifications sont exigées pour garantir la pérennité des forêts. Toutefois, on constate que cette norme n’a pas été bien respectée depuis quelques années. À savoir que les forêts européennes peuvent capter environ 10 % des gaz à effet de serre, notamment 870 millions de tonnes de gaz carbonique dans une période de 10 ans.

Le papier recyclé suffira-t-il pour l’impression du futur ?

Du fait que les ressources nécessaires à la production du papier diminuent, les sociétés liées à la papeterie ont développé un nouveau produit, le papier recyclé. Ce produit sert à préserver les forêts renouvelables ainsi qu’à prévenir la déforestation. Ce type de papier contient en effet des fibres de papiers qui sont déjà imprimés, autrement dit des déchets de papeterie. Ainsi, ce recyclage permet de récupérer et de valoriser les déchets de carton et de papier qui ont déjà été utilisés.

Toutefois, la fabrication du papier recyclé nécessite des fibres vierges, autrement dit des papiers non recyclés. Le cycle du papier devra donc être respecté pour obtenir un produit durable. Après de nombreuses transformations, la qualité du produit se dégrade peu à peu et ainsi, le recyclage ne permet plus d’offrir des papiers qui répondent aux attentes des clients. Dans ce cas, l’injection des fibres neuves est obligatoire. A cet effet, le seul moyen de produire des papiers de qualité, c’est la bien gérance de l’exploitation des forêts pour garder le « cycle du papier ».